Stargate SG-1/Atlantis

Nouveau forum de Stargate regroupant les deux galaxies de la saga pour un RPG complet! Rejoignez-nous!
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 CHOCO ? Qui veut des chocolats ? :D [PV Elizabeth Weir, Sheppard s'il le souhaite ^^]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
James E. Karmer
Brigadier-Général & Commandant du Phoenix

Brigadier-Général & Commandant du Phoenix
avatar

Messages : 197
Date d'inscription : 04/07/2010

Dossier Militaire ou Civil
Géne ATA:
Disponible en RP : On
Équipe: Equipage du Phoenix

MessageSujet: CHOCO ? Qui veut des chocolats ? :D [PV Elizabeth Weir, Sheppard s'il le souhaite ^^]   Jeu 15 Déc - 22:49

La tour Eiffel, magnifique monument à la puissance sans égale. Le pays d'origine de Karmer reflétait ici son avancé et sa suprématie dans le domaine des art et des constructions, par cette dame de fer surplombant de son regard intimidant la ville de Paris, où tout sentiment amoureux et lumière ne peut que se sentir chez lui. C'est ici que le général de l'Air Force avait trouvé repos et sérénité pendant quatre mois. Les blessures endurées par ce dernier lors de la mission diplomatique au près de Yu avait été des plus désastreuse. Il fallait avouer que le général n'avait plus toute sa jeunesse. De plus le surmenage et le stress dû à l'accumulation de ses différents postes de diplomate, agent de liaison au près du Pentagone et second du SDT n'avaient point arrangé les choses. Ce fut alors que James se vit proposer un congé qu'il ne refusa nullement, et il en profita pour s'exiler dans le pays qu'il aimait tant, ou ses origines avaient racines. Il avait pu se concentrer sur la lecture, l'écriture et la peinture, tant de loisir laissés de coté. Il aurait bien prit sa retraite, mais le gout de l'aventure et de la découverte le poussait à garder sa place de général. Et il sentit le poids de sa décision lorsqu'il dut repartir pour les États-Unis.

Les soldats qui courent, le bruit d'activation de la porte, les annonces par haut parleur ... toute une ambiance que James retrouvait maintenant en descendant au niveau ou se situait son bureau. Enfin son ancien bureau. En effet, il avait été muté sur un vaisseau, suite à sa propre demande. Le Phoenix avait besoin d'un commandant, et la diplomatie suicidaire avec les Goa'uld ou encore les papiers des dossiers interminables pour le Pentagone avaient eu raison de Karmer. Bien que conservant son poste de second du SDT, il venait d'obtenir ce qu'il souhaitait, éviter les bureaucrates et politiciens. Il attrapa un dossier et le parcouru du regard rapidement. Un officier se présenta :


- Bien major suivez moi.


Il fallait le remplacer, et c'était cet officier qui avait été choisi pour ce poste important et fatigant. Ils arrivèrent devant la porte des étoiles, avec d'autre personne qui attendaient aussi le transfert vers la magnifique cité d'atlantis. James ne décrocha pas un mot, et cela jusqu’à ce que le transfert soit achevé. Il posa un pied sur la cité, et déjà il sentait cette ambiance unique dans ce lieu unique. Mais il n'était pas la pour des vacances. Il devait s'entretenir avec le responsable militaire et civil de la cité, ainsi que de présenter si possible les installations à son remplaçant. Il resta fixe devant la porte, faisant face à la salle remplie de monde, attendant d’apercevoir soir le lieutenant-colonel Sheppard ou Elizabeth Weir. Lors de leur dernière rencontre, James s'était heurté contre une femme à fort caractère, qui au début avait prit de travers le but de sa visite. A vrai dire, les militaires avaient tellement tentés de l’éjecter du programme que sa méfiance était justifier. Mais James ne venait pas contrôler son travail ou changer ses collaborateurs, mais juste s'informer sur la cité. Il avait du batailler pour lui faire lâcher l'idée qu'il pourrait lui nuire. Il avait du même faire abstraction de rédiger un dossier sur sa visite, pour tenir sa parole envers la dirigeante de la cité. Cependant, il était partie de la galaxie de Pégase en bon terme avec Elizabeth ainsi que les autres membres de la cité. Et pour continuer dans ce climat d'amitié naissante, il avait pensé à acheter quelques gourmandises parisienne de renommée mondiale, qu'il destinait aux deux dirigeants de la cité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Weir
    Atlantis ▌ Dirigeante Civile

Atlantis ▌ Dirigeante Civile
avatar

Messages : 1170
Date d'inscription : 06/01/2011

Dossier Militaire ou Civil
Géne ATA: Négatif
Disponible en RP : On
Équipe:

MessageSujet: Re: CHOCO ? Qui veut des chocolats ? :D [PV Elizabeth Weir, Sheppard s'il le souhaite ^^]   Ven 23 Déc - 19:19

Un bruit strident... Désagréable... Voir insupportable.

Elle était habituée à cette torture.. Et pourtant c'était toujours aussi agaçant... Elle sortie l'un de ses bras de sous la couette et la laissa retomber mollement sur l'appareil de torture appelé plus communément un réveil. Un petit soupire s'échappa de sa bouche... Une nouvelle journée commençait déjà.

Elle se leva enfin... Il était 7heure du matin, elle n'avait pas beaucoup dormi et pourtant elle n'était pas vraiment fatiguée... elle savait que plus elle dormait moins plus elle sera en forme le lendemain... Cependant, le sur-lendemain le coup de la fatigue reviendrait au galop. Elle passa devant une radio et enclencha la musique. Elle avait besoin de cette mélodie délicieuse de « Shut up and Kiss me » de Orianthi. Le rythme entraînant lui donna du courage et elle commença à s'activer.

Elle devait aujourd'hui accueillir de multiple arrivants dans le cours de la journée à travers la porte des étoiles. Il y avait aussi la visite du général Karmer qu'elle avait déjà croisé il y a quelques mois. Ce dernier venait vérifier que tout ce passait bien surement. Raaaa ces militaires... Toujours à vouloir tout vérifier... Elle n'avait rien en particulier contre le général... Elle se souvint alors qu'à leur dernière rencontre elle n'avait pas été des plus conviviales... Mais c'était surtout ce caractère 'surprise' de sa visite qui l'avait énervé et rendu froide. Elle avait finalement compris qu'il ne faisait pas partie de ces personnes qui voulaient changer le commandement de cette cité.

Elle alla prendre sa douche rapidement et enfila son éternel haut rouge, ainsi qu'un pantalon noir. Brossage de dents, de cheveux, maquillage léger pour dissimuler ses cernes et une touche de parfum. Elle était prête à retourner travailler. Elle sortie de ses quartiers après avoir éteint la sono. Dans un premier temps le docteur se dirigea au messe, pour prendre son habituel café du matin. Le lieu était encore fréquenté par peu de monde à cette heure là. Elle s'empara de sa liqueur noire et passa à l'étape suivante : son bureau.


Elle sortie les différents dossiers. Rapports des recherches scientifiques, des expéditions, des archéologues.. Bref tous avait fait leur boulot à elle de faire le sien. Chuck eut la gentille pensée de lui amener un bon café chaud dans la matinée et elle discuta quelques minutes avec lui avant de si remettre assidûment. Elle regarda l'heure et un léger sourire se dessina sur ses lèvres. Elle ferma tous les dossiers en cours ainsi que son ordinateur et alla en salle de contrôle où elle discuta avec les techniciens. La porte s'enclencha soudainement et dans la danse de ses lumières le vortex s'ouvrit.

« Nous recevons un signal de la terre » dit simplement Chuck.

« Pile à l'heure. Baissez le bouclier »

A peine avait-elle dit cela que quelques secondes plus tard les personnes commencèrent à arriver. Ils semblaient tous plus ou moins impressionner par le design ancien. Elle se souvint alors de son arrivée sur la cité, en un mot elle se résumait à « fantastique ».

Elle descendit les escaliers pour arriver en salle d'embarquement. Elle salua les arrivants d'un sourire. La porte se ferma après que tous furent passé. Une vingtaine de personne se trouvait devant elle, elle connaissait le dossier de tous ou presque.


« Bienvenue sur Atlantis » dit-elle à l'adresse de tous. « Je suis Elizabeth Weir, chef de l'expédition. Chacun d'entre vous passera une entrevue avec moi pour que je vous donne votre affectation, l'heure de cette réunion vous sera communiqué plutard. Le sergent Dora se fera un plaisir de vous assigner vos quartiers. Si vous avez la moindre question concernant le fonctionnement de la cité, n'hésitez pas à la poser à l'un d'entre nous, nous serons ravis de vous répondre. »

Elle inclina légèrement la tête saluant les nouveaux Atlantes et finit par remarque le général Karmer. Elle lança un dernier regard sur l'ensemble des arrivants et se dirigea vers le militaire.

« Général Karmer » commença-t-elle avec un sourire en lui tendant la main. « Votre voyage s'est bien passé ? J'ai appris votre nouvelle affectation, félicitation.»

_________________
userbar

Elizabeth Weir ϟ " There's a light at each end of this tunnel" ©️ sevenleague.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James E. Karmer
Brigadier-Général & Commandant du Phoenix

Brigadier-Général & Commandant du Phoenix
avatar

Messages : 197
Date d'inscription : 04/07/2010

Dossier Militaire ou Civil
Géne ATA:
Disponible en RP : On
Équipe: Equipage du Phoenix

MessageSujet: Re: CHOCO ? Qui veut des chocolats ? :D [PV Elizabeth Weir, Sheppard s'il le souhaite ^^]   Sam 24 Déc - 14:06

La cité ne semblait pas avoir beaucoup changée depuis la dernière visite de James qui remontait déjà à plusieurs mois. La salle était tout simplement magnifique, et c'était dans ce genre de moment qu'il se disait que l'humanité de la Terre était un peu en retard sur le développement. Finalement, il était content d'être revenu, la France lui
manquait certes, mais quelle autre aventure pourrait être mieux que celle ci ? Voyager de galaxie en galaxie, de planète en planète a trouver de nouvelle civilisation, des cultures, d'autre horizons. Le général donna un rapide coup d’œil au major qui découvrait la cité pour la première fois. Nous pouvions lire sur son visage de l'étonnement, de la surprise, une certaine excitation d'être au sein de la cité dont on lui avait tellement parlé, ou encore qu'il avait pu lire sur les rapports qu'il avait feuilleté après Karmer en tant qu'assistant. Il aura tout le loisir de découvrir cette cité qui conserve en elle plein de secrets autant fascinant les uns que les autres. Mais James remarquait qu'il semblait dérouté, il ne semblait pas avoir l'habitude de passer la porte et de partir de la Terre. Il se rapprocha de ce dernier et lui demanda :

- Major, c'est la première fois que vous traversez la porte et que vous partez de la Terre ?


Ce dernier acquiesça, James comprit alors. Il posa une main amical sur son épaule et rajouta :


- Vous allez encore découvrir beaucoup de choses Major, ne vous inquiétez pas, c'est passionnant.

- Je ne suis pas inquiet mon Général, juste un peu perdu.

- C'est normal, et ce sera ainsi encore quelque paire de fois. Mais ça passe, vous verrez.

C'est alors qu'il entendit la voix de la dirigeante de la cité. Il se tourna et vit Elizabeth Weir faire son discours de bienvenue aux nouveaux membres. James et le Major restèrent de coté, bien qu'ils étaient présent sur la cité pour quelques jours, ils s'occuperaient de leur quartier bien plus tard, James voulait impérativement se détacher du Major qui devrait alors connaitre un minimum la cité. Il en profita cependant pour sonder la salle, il se souvenait de sa première visite qui n'avait pas été de tout repos. Ils avaient tous cru qu'il venait pour leur mettre des bâtons dans les roues. Il fallait avouer que beaucoup sur terre essayaient de mettre la main mise sur la cité, un tel contrôle et pouvoir attiré beaucoup de monde. Les politiciens notamment qui étaient rattachés comme par magie au projet, ils faisaient partie des pires. Leur magouille incessantes étaient dangereuses autant pour les militaires que pour les civils, du jour au lendemain on pourrait se retrouver sans rien sans savoir le pourquoi du comment. James avait eu le temps d'apprendre a jouer dans leur cours, et aussi a ne pas se laisser marcher dessus. Cela lui avait valu plusieurs accrochages avec ces personnes douées de paroles, attiré par le pouvoir, égoïste et incompétente. Il n'en avait pas peur, et il savait se défendre.

« Général Karmer » dit-elle en tendant une main au général qui s'empressa de la serrer amicalement. Déjà ce geste changeait tout par rapport à la dernière fois.

- Docteur Weir, heureux d'être de nouveau parmi vous, répondit-il en toute sincérité.

L'un des coté du général est qu'il voulait toujours améliorer les choses, il n'était pas rancunier et même envers son pire ennemie il avait tendance a vouloir aller vers lui pour désamorcer les situations délicates. Cependant, cela ne l’empêchait nullement d'être l'un des plus fermes généraux de l'armée. On ne pouvait le prendre pour un idiot, et si quelqu'un se risquait a vouloir se jouer de lui, c'était à ses risques et périls. Tant de points qui faisaient son caractère et qui l'avait amené à l'un de ses nombreux postes, celui de diplomate au sein du SGC.


« Votre voyage s'est bien passé ? J'ai appris votre nouvelle affectation, félicitation.»

James fut surpris par ce que venait de dire la dirigeante de la cité, elle savait donc deja sa nouvelle affectation ? James put alors se souvenir que les nouvelles dans le milieu se propageait très rapidement, et d'un coté, ça lui éviterait de tout lui expliquer sur cette nouvelle affectation.


- Le voyage s'est très bien passé, et je vous remercie Docteur Weir.


Le Phoenix, voila sa nouvelle affectation, magnifique vaisseau terrien sans commandant, ce commandement lui était tombé dessus sans qu'il ne réclame quoi que ce soit, mais il l'avait accepté immédiatement, et ceux pour plusieurs raisons.


- Je suis assez content de pouvoir quitter un peu le Pentagone, bien que je reste le second du général O'Neill au sein du SDT, les bureaucrates commençaient à me fatiguer, sans parler des politiciens qui se croient expert dans le domaine extra-terrestre et qui essaient d'écarter tous ceux qui n'entrent pas dans leur petit jeu. Et je vais vous avouer que lire des dossiers militaires et rapports à longueur de temps, on trouve cela lassant assez rapidement.


Des rapports, des dossiers, des conseils d'état major, des cour martiale, que de bien grande réjouissance. Il n'échapperait pas au deux derniers en tant que général, mais il était heureux de quitter ce bureau du SGC, ces dossiers qui n'en finissaient plus, ces rapports qui racontaient des aventures passionnantes comme des livres. Intéressant me diriez vous, nous adorons tous via des films, des livres, des écrits personnels nous évader dans d'autre univers. Mais puis je me permettre de vous demander d'imaginer ce que seraient ces livres, que vous êtes obligé de lire alors que si vous faites deux pas, vous pouvez devenir acteur de ces aventures formidables ? Si vous arrivez à cela, alors vous connaitrez la frustration du général qui ne prenait presque jamais part à ces histoires formidable qui ne demandent qu'à être vécues et racontées.
Pour continuer encore plus loin, James, au lieu de vivre des moments inoubliables, était obligé de subir les tensions planétaires. Au début, il pensait pouvoir perfectionner et utiliser les qualifications durement acquises lors de conflit entre nation, il se souvient notamment du Vietnam, ou encore l'Irak, sans parler de l'Iran. Lorsqu'il découvrit la menace extra-terrestre, il eut la naïveté de penser que cet ennemi commun et très dangereux rassemblerait les grandes nations du monde, mais encore une fois l'égoïsme et la politique sont maitres. James avait pu participer à beaucoup de sommet entre les grandes nations qui étaient rattachés au projet. La Chine et la Russie faisaient encore et toujours opposition aux Etats-Unis, refusant en bloc leur proposition. L'Europe quand à elle, grande puissance commerciale, réfléchissait un peu plus, essayant de modérer les propos de chacun, ne voulant pas donner un avantage majoritaire soit à l'un soit à l'autre. C'était certainement celle qui agissait le moins, mais qui réfléchissait le plus et donc par conséquent la plus intelligente. La Russie et la Chine étaient butté dans leur mentalité anti Américain, tendu que les États-Unis ne faisaient guère plus pour se modérer, proposant à tout va des solutions qui ne leur convient qu'à eux seuls. Un grand "foutoir". Le seul grand pas qui fut fait dans le rapprochement des nations dans cette grande aventure, fut l’expédition Atlantis justement, rassemblant des hommes et femmes de toutes nations, et de culture différentes. James n'osait pas imaginer les débats qui ont du faire rage pour la nomination du responsable d’expédition, mais le général trouvait le choix judicieux à souhait.

Il afficha un sourire à Weir puis chercha quelque chose dans sa sacoche.

- Je suis partie en France pendant mes congés pour me "remettre" de mes blessures lors de ma dernière mission diplomatique.

Blessure et diplomatie, rien que ces deux mots montraient la réussite de la mission, mais il fallait dire que le Prima de Yu était un sombre idiot qui ne savait pas parler gentiment et avec un peu de bon sens. Mais le principal était que la population fut sauvé, c'était le principal. Maintenant si Yu voulait posséder une planète sans personne dessus, qu'il en soit ainsi.

- Je me suis permis de vous ramener ce ci, en tout amitié bien sur. En espérant que vous aimez ces friandises provenant de la capitale des lumières, ainsi que de la meilleure gastronomie que je puisse connaitre, Paris.


Il lui tendit le paquet qui avait été soigneusement préparé, avec un ruban doré. Il voulait vraiment montrer qu'il appréciait la dirigeante sans trop en faire, et il avait fait de même avec Landry, en lui offrant aussi des chocolats qu'il avait déposé sur le bureau du général du SGC avant de partir.

Pendant ce temps, le major attendit patiemment en retrait, attendant que son général l'intègre à la conversation ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Weir
    Atlantis ▌ Dirigeante Civile

Atlantis ▌ Dirigeante Civile
avatar

Messages : 1170
Date d'inscription : 06/01/2011

Dossier Militaire ou Civil
Géne ATA: Négatif
Disponible en RP : On
Équipe:

MessageSujet: Re: CHOCO ? Qui veut des chocolats ? :D [PV Elizabeth Weir, Sheppard s'il le souhaite ^^]   Lun 30 Jan - 21:02

Weir observait un petit sourire aux lèvres les nouveaux arrivants. Elle adorait ce moment, voir sur leur visage à la fois de la surprise, de la crainte et de l’émerveillement. Il fallait dire que la cité d’Atlantis ne pouvait pas laisser indifférent. Son architecture claire et moderne était impressionnante et surtout il n’y avait pareille monument sur terre. Pourtant le docteur en avait vu du pays avec son métier au sein des nations unis. D’ailleurs cette époque lui manquait parfois, car la planète terre était quand même une merveille avec ses cultures et ses monuments.

Certes dans Pégase aussi il y avait ce genre de choses, mais ce n’était pas comparable. Ce n’était pas comparable surtout par le fait qu’Elizabeth ne sortait que peu souvent de la cité des anciens. Ce n’était pas qu’elle ne voulait pas, c’était qu’elle avait beaucoup trop de responsabilités pour pouvoir se permettre de partir en mission… Et puis elle savait beaucoup de choses, plus que la plupart des personnes de l’expédition. Après tout elle devait lire tous les rapports de ces hommes et femmes, de ses scientifiques, de ses militaires, de ses civils, bref de tout le monde. Elle était toujours au courant des dernières nouveautés et recevaient souvent des informations sur la terre. De plus elle avait même eut accès au dossier de la galaxie de la voie lacté lorsqu’elle avait été nommée à la tête du SGC… Autant dire que si on arrivait à lui retirer toutes les informations qu’elle avait dans la tête, ce serait très mauvais signe pour les terriens et les nouveaux atlantes.

Elle se dirigea ensuite vers le Général Karmer un air plus amical sur le visage que lors de leur dernière rencontre. Il fallait avouer que la diplomate n’avait pas été des plus tendre avec lui dés le début, mais elle avait eu bien des raisons à l’époque. En effet la venue du militaire n’avait pas alors été annoncée et elle avait vu cela comme une inspection surprise. Non pas qu’elle avait des choses à se reprocher, pas le moins du monde, elle assumait pleinement ses actes et paroles, c’était juste que le principe de la liberté. Après tout cette expédition n’était pas censée être militaire malgré le fait qu’il y ait des militaires au sein de cette dernière. De nombreuses fois des groupes plus ou moins bien intentionnée avait tenté de prendre le contrôle de la cité. Heureusement ce ne fut jamais définitivement et Elizabeth sut toujours s’en sortir avec la tête haute. Elle devait aussi avouer qu’elle ne s’en serait pas sortie aussi facilement sans le soutien de son second, le colonel Sheppard et de son imminent scientifique le docteur McKay. Ils se serrèrent la main amicalement, apparemment le général n’était pas rancunier ce qui était une bonne chose.


La remarque de James lui fit étrangement plaisir. Il marquait un point de par sa sincérité, enfin tout du moins c’est comme cela qu’elle ressentie les propos de l’homme lorsqu’il lui avoua être heureux d’être de nouveau parmi eux. Elle remarqua alors un autre homme un peu plus en retrait derrière lui, c’était un major de par les décorations qui ornaient son uniforme. Elizabeth se souvient alors de la nouvelle affection de l’américain et se dépêcha de le féliciter de peur d’oublier par la suite de le lui dire. De plus la diplomate voulait des le début marquait le changement avec la dernière rencontre. De toute façon sa nouvelle affectation ne faisait pas de lui un ennemi potentiel vu qu’il devenait un commandant de vaisseaux. Il lui expliqua ensuite qu’il était heureux de quitter les bureaucrates, bon dieu combien elle le comprenait ! Si elle pouvait ne plus avoir affaire à eux elle pourrait enfin dormir tranquille ! Mais ce n’était pas le cas et ils continuaient à roder avec leur mauvaise langue et leur coup foireux pour faire sauter la direction qui était en place. Elle lui sourit amusée lui faisant comprendre par se geste qu’elle le comprenait plus que bien.



« Je vous comprends Général, les politiciens ont souvent peur du changement et je sais de quoi je parle. » dit-elle en repensant au passé et au magouille qu’elle avait pu déceler… L’injustice était souvent de mise dans le monde de la politique et il fallait vraiment avoir un esprit fort pour pouvoir y survivre.

Lire des dossiers et rapports à longueur de temps… C’est ce qu’elle faisait en général de ses journées. Enfin cela devait être encore plus pour un militaire vu que lui avait l’habitude de l’action. C’est sure que restait derrière un bureau était plus qu’ennuyeux, mais il fallait bien qu’il y ait des gens qui s’y collent, après si Karmer avait réussi à échapper à cette mission tant mieux pour lui. Surtout que commander un vaisseau devait vraiment être quelque chose d’agréable… Un vent de liberté devait surement envahir le cœur de cet homme… Elle l’enviait dans un sens… Tout comme elle enviait les personnes qui pouvaient passer la porte, partir à l’aventure et prendre des risques. C’était assez idiot de sa part de voir que le côté positif, elle savait que la mort était proche aussi de l’autre côté… Mais elle ne pouvait s’empêcher d’y rêver tout en étant derrière son bureau… Elle était obligée de prendre ses responsabilités et de rester terre à terre voir être complétement froide aux sentiments humains… Car si elle se laissait aller… Elle partirait avec la première équipe qui franchirait la porte.


Soudain, le militaire commença à chercher quelque chose dans son sac tout en parlant de la dernière mission qu’il avait eu. La dirigeante en avait entendu parler et trouver que le Général avait bien été courageux de tenter de préserver la paix. Mais une chose était sure on ne pouvait pas faire confiance aux Goaul’ds et il l’avait compris à ses dépens. Il lui annonça alors qu’il était allé à Paris pour se ressourcer. Paris était s’en doute l’une des plus belles villes qui lui eut été donné de voir.
Elle fronça légèrement un air amusé et intrigué dans les yeux. Que pouvait-être ce cadeau. Elle lui sourit et l’observa avec attention. Peut-être était-ce un livre ? Non c’était trop léger pour l’être. Il lui révéla alors que c’était des friandises ! Quoi de mieux pour séduire une femme que des chocolats venant de la capitale française ? Elle lui sourit franchement, prit le paquet et lui dit



« Merci c’est très gentil de votre part d’avoir pensé à nous ramener un peu de la France. Ce pays est vraiment magnifique je trouve. Vous avez de la famille là-bas pour y être rester durant votre convalescence ? »
demanda-t-elle par simple curiosité et pour discuter tranquillement.

Elle se souvient ensuite qu’il y avait toujours le major qui patientait derrière. A force d’analyse Elizabeth avait deviné que c’était la personne qui allait remplacer Karmer… Elle lança un regard sous-entendu au général avec un petit sourire pour qu’il fasse les présentations


_________________
userbar

Elizabeth Weir ϟ " There's a light at each end of this tunnel" ©️ sevenleague.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James E. Karmer
Brigadier-Général & Commandant du Phoenix

Brigadier-Général & Commandant du Phoenix
avatar

Messages : 197
Date d'inscription : 04/07/2010

Dossier Militaire ou Civil
Géne ATA:
Disponible en RP : On
Équipe: Equipage du Phoenix

MessageSujet: Re: CHOCO ? Qui veut des chocolats ? :D [PV Elizabeth Weir, Sheppard s'il le souhaite ^^]   Mar 23 Oct - 18:11

Karmer ne put s’empêcher de sourire. Elizabeth était très intelligente, un point qu'il admirait beaucoup. Rien que le fait qu'elle dirigeait depuis plusieurs années maintenant la cité d'Atlantis et qu'elle avait su gérer avec son équipe bien des situations que l'on pourrait qualifier d'explosive ne pouvait que renforcer le respect du général. Il ne fut donc point surprit qu'elle mit en avant sans le savoir la raison de la destination de ce dernier.

- En effet Docteur, je suis autant français que je suis aussi américain. Ma mère était française, j'ai donc des racines en Europe, et des cousins que je ne vois que trop peu souvent malheureusement, mais je ne peux que me blâmer pour cela puisque ce sont mes choix, ceux de suivre ce programme, qui ne me permettent de les voir plus.


Sa mère était venue s'installer suite à son mariage avec Mark, le père de James. Elle avait travaillée toute sa vie au service de l'éducation, dans un premier temps en tant que secrétaire, puis au fur et à mesure à la direction d'enseignements supérieurs. Bien que très prise par un travail qu'elle adorait, elle n'avait pas manqué à conserver de forts liens avec sa famille en France. A chaque vacance qu'ils pouvaient avoir, une seule destination existait, la France. Malheureusement, depuis que James était entré à l'académie des officiers de l'Air Force, il n'avait plus jamais eu l'occasion de s'y rendre plus d'une fois par an. Mais a chaque fois qu'il pouvait y être, il profitait un maximum de son entourage et des lieux. La famille s'était implanté depuis plusieurs générations dans un village dénommé Valloire. Situé en Savoie, ce dernier se développait de plus en plus, devenant une station de sport d'hiver reconnue. James aimait le ski, alors dés qu'il le pouvait, il s'y rendait pour les fêtes de fin d'année, oubliant tout ses problèmes sur les pentes enneigés du col du Galibier. Il sortit de ses pensées et observa Weir :


- Il est vrai que ce pays est magnifique, si vous n'y êtes pas encore allé, faites y un petit voyage, juste pour le découvrir vraiment, en étant sur place.


Karmer était un amoureux de ce pays,et quand il avait la possibilité de le faire découvrir, il n'y manquait pas. Cependant, bien qu'il avait encore quelques jours devant lui avant la rencontre avec l'équipage du Phoenix, il se devait d'en venir à la raison officielle de sa visite. Il pensait avoir le temps d'avoir d'autre conversations amicales avec la dirigeante de la cité. Il fit signe au major de s'approcher, ce dernier s'étant écarté légèrement pour ne pas perturber la conversation des deux personnes. Une fois à leur hauteur, James reprit la parole :


- Comme vous le savez j'ai accepté le poste sur le Phoenix, qui n'est, à mon grand regret vous pouvez me croire, nullement rattaché pour le moment à la cité d'Atlantis, ce que j’essaierais comme possible de changer, si vous me permettez de vous rendre visite cela va de soit docteur.


Il tendit la main vers le major qui lui transmit un dossier marqué du seau de l'Air Force.


- Je me dois de vous présenter celui qui me remplacera au poste d'officier de liaison avec le Pentagone sur le dossier de l’expédition Atlantis. L'heureux élu pour cette lourde tache est le major Anthony Deynan.


Le major passa devant le général et tendit une main vers le docteur Weir pour la saluer :


- Madame, j'ai entendu parler de vous, et je suis tout a fait admiratif du travail que vous effectuez avec vos équipes sur cette cité.


Karmer, en retrait, ne doutait pas de la bonne foi du major, mais ayant parcouru le dossier de ce dernier, il ne pensait pas qu'il serait capable de tenir tête au conseil et aux membres du Pentagone hostiles à Weir. Il avait eu du mal lui même qui connaissait parfaitement les rouages de cette gigantesque escroquerie, panier de crabes, rempli en totalité par les magouilles des uns et des autres. Si James n'avait pas eu les appuis de ses anciens supérieurs, et du général O'Neill, il ne serait certainement plus membre du programme et peut etre de l'Air Force. Il soupçonnait même que l'idée de mettre un général comme lui sur un vaisseau venait de certains qui voulaient le voir disparaitre du Pentagone, laissant place à moins expérimenté et plus faible que lui. Mais il n'avait pas le temps ni l'envie d'aller chercher. Un jour il connaitrait la vérité, mais pas de suite, de nouvelles obligations attiraient toute son attention.

- J'espère que pendant le peu de temps ou nous devrons nous côtoyer, nous nous entendrons comme il se doit.


Le major n'y allait pas par quatre chemins. Les soupçons de James étaient confirmés, quelqu'un qui ne tenait pas Elizabeth dans son cœur lui avait entretenu de certains points sans que ce dernier ne soit mit au courant, ce qui ne plaisait guère au général, il se renseignerait plus tard, de même une conversation avec l'officier semblait s'imposer.
James n'intervint pas, laissant les deux personnes faire connaissance. Il en profita pour observer et graver dans son esprit chaque recoin de cette magnifique salle. Il aimait vraiment la cité. Il avait hésité un moment a demander a être muté sur l’expédition, mais après réflexion, il ne voulait pas être source de conflit surtout par rapport aux rôles respectifs avec le colonel Sheppard, il y aurait eu un problème au niveau des grades, et bien qu'il se serait plié au fait que le colonel soit le responsable militaire de la cité et le second de Weir, il savait pertinemment que dans les situations ou il ne serait pas d'accord avec ce dernier, cela risquait de poser problème. Il n'avait plus qu'à espérer pouvoir attribuer le Phoenix aussi aux missions avec Atlantis, son poste au SDT le lui permettrait certainement, mais il ne fallait pas pour autant délaisser Icarus seulement par le fait que le général préférait la cité. Il reconnu certaines personnes qu'il avait déjà rencontré auparavant, il les saluèrent avec un sourire et ils lui rendirent. Il pensait que c'était quand même quelque chose la gentillesse et la politesse de certaines personnes ici sur cette cité, cette ambiance de travail mais aussi conviviale qui régnait, alors que la situation générale de la cité n'était pas des meilleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Weir
    Atlantis ▌ Dirigeante Civile

Atlantis ▌ Dirigeante Civile
avatar

Messages : 1170
Date d'inscription : 06/01/2011

Dossier Militaire ou Civil
Géne ATA: Négatif
Disponible en RP : On
Équipe:

MessageSujet: Re: CHOCO ? Qui veut des chocolats ? :D [PV Elizabeth Weir, Sheppard s'il le souhaite ^^]   Mer 19 Déc - 19:48

Enfaite j'avais oublié quon avait un rp xD
Désolée Surprised
Je tente de répondre pendant les vacances de noel Smile bisou ♥️

_________________
userbar

Elizabeth Weir ϟ " There's a light at each end of this tunnel" ©️ sevenleague.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CHOCO ? Qui veut des chocolats ? :D [PV Elizabeth Weir, Sheppard s'il le souhaite ^^]   

Revenir en haut Aller en bas
 

CHOCO ? Qui veut des chocolats ? :D [PV Elizabeth Weir, Sheppard s'il le souhaite ^^]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» Duvalier veut-il redevenir président?
» Que Veut Hamas
» MICHEL OU MIRLANDE ? SWEET MICKY OU GRAND MA ?QUI VEUT,QUI PEUT FAIRE MIEUX ??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stargate SG-1/Atlantis :: Pégase - RPG :: Cité d'Atlantis-